Simple Plan: le retour

par Gabrielle Gobeil
Cinq ans après Get Your Heart On, Simple Plan est de retour avec son cinquième album Taking One For The Team,  sorti le le 19 février dernier.
.
Ça y est! Depuis tout ce temps, mon groupe pref  a enfin sorti un nouveau disque que j’attendais très impatiemment. Oui, je sais que ça leur prend du temps parce qu’ils écrivent toutes leurs chansons eux-mêmes, et qu’ils essaient toujours de se surpasser. Mais reste que c’est difficile pour mon petit coeur d’attendre aussi longtemps!

Donc c’est maintenant aujourd’hui que je peux vous en parler.
.
Après 17 ans ensemble,  le groupe avait un désir de produire un album diversifié. On y retrouve donc autant des titres aux sonorités typiques du groupe, que d’autres dans leurs chansons les plus rock jamais écrites, et aussi quelques morceaux qui pourraient déplaire à leurs premiers admirateurs, étant plus pop que jamais. Le groupe a voulu explorer différents sons,  différentes ambiances. Pourtant, avec la voix de Pierre, l’approche musicale et les arrangements, on sent toujours que l’album reste Simple Plan. Toujours les mêmes refrains accrocheurs et des paroles auxquelles on se rattache.
.

Tout d’abord, l’album commence en force avec la pièce Opinion Overload, rythmée et brutale, qui envoie promener tous les haters en leur montrant qu’ils sont encore capables d’écrire et de faire de la musique old-school pop-punk! 🎶«I’m doing thing exactly like I want to.» 🎶Une genre de réponse à ceux qui critiquaient la sortie de la pièce I Son’t Wanna Go to Bed, et nous montrer qu’ils peuvent écrire le genre de musique qu’ils décideront 🎶«And I don’t give a damn If you don’t agree»🎶( je parie que cette chanson pourrais devenir la nouvelle chanson d’arrivée sur scène du band pendant les shows).

Dans les morceaux plus pop, il y a a évidemment  I Don’t Wanna Go to Bed et aussi Signing in the Rain, dont l’ambiance sonne vraiment reggae! La vidéo sortira probablement prochainement, d’ailleurs.

 

Capture d’écran 2016-02-22 à 09.02.57.png

 

.

 Puis dans les morceaux  plus rock, on retrouve I Refuse qui parle un peu d’intimidation, Nostalgic, (c’est une de mes prefs celle-là), puis la chanson P.S. I Hate You. Ce single là est l’exemple idéal d’une anti-lettre d’amour, à propos d’une fille prénommé Sofia  (on n’est pas trop certain de ce qu’elle a fait, mais ça ne m’a pas l’air très gentil). C’est la parfaite breakup anthem pour l’ado frustré en nous qui a besoin de passer au travers une rupture avec son ex!
* alerte potinage : l’ex en question ici serait probablement l’ex de Jeff, Sophia. Il semble l’avoir dévoilé sur son compte Instagram…mais tsé le nom ne s’écrit pas pareil donc ça reste fictif 😉
.
Capture d’écran 2016-02-22 à 08.59.34
.
Et inévitablement, on retrouve quelques balades dans l’album (que serait un album de Simple Plan sans balade?!) .Il y a tout d’abord Perfectly Perfect, une chanson toute mignonne écrite pour une fille( je sais que tu l’as écrite pour moi Pierre :roll:). Et l’avant dernière chanson se trouve à être Problem Child, la deuxième balade de l’album. Une chanson magnifique qui prouve qu’ils ont encore le tour pour écrire de belles chansons acoustiques, comme avant.
.
 J’adore aussi le fait qu’ils aient intégré des collaborations avec d’autres artistes, comme  Farewell avec Jordan Pudik, le chanteur de New Found Glory. Ou encore la dernière chanson de l’album, I Dream About You,  avec Juliet Simms. Cette chanson m’a beaucoup surprise! Le style plus sombre, les violons et le piano me font penser un peu à
certaines chansons de leur quatrième album, tout en ayant quelque chose de nouveau aussi. Mais j’ai aimé ça!
*alerte potinage 2 : Juliet Simms, c’est la chanteuse du groupe américain Automatic Love Letter, mais c’est aussi la blonde d’Andy Biersack, le chanteur de Black Veil Brides!
.
Donc, oui, je peux affirmer aimer leur nouvel album, Taking One For The Team. Même s’ils ont un peu changé. Parce que les gars savent comment rendre une chanson dans la top chart. Ils n’ont pas le choix d’évoluer un peu. Et même rendus dans la trentaine, ils continuent d’écrire la musique qui leur plait.  Et je suis pas mal fière d’affirmer qu’ils viennent de chez nous ❤
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s