Pour le meilleur et pour le pire..?

Par Joëlle Gobeil

Lorsque je découvre des bands, j’ai tendance à m’impliquer à 100%. J’écoute une chanson, puis un album, puis TOUS les albums. Si j’ai aimé la grande majorité de ce que j’ai écouté, je peux dire fièrement : oui, j’aime ce groupe de musique. Alors là, je tombe dans le précipice. Je ne parle pas ici de drogue, sexe et rock’n’roll, (voyons) mais plutôt de mon amour inconditionnel qui m’entraine vers le fond. Je ne peux plus m’en sortir et leur musique m’accompagnera désormais partout.

Mais si ce groupe qu‘on aime tant changeait du jour au lendemain? Ou au contraire, si la transition se faisait petit à petit, tel une relation dangereusement manipulatrice, pour qu’on se rende finalement compte que plus rien n’est comme avant… Est-ce qu’on devrait se sentir trahit? Ou au contraire, les choses ont évoluées et il faut peut-être juste dealer avec ça.

Parfois les temps changent, parfois les mentalités évoluent et il faut faire avec : les groupes de musique aussi. Nous l’aurons tous remarquer, certain ont une tendance à se diriger vers l’industrie de la pop. Parce que c’est plus populaire? Ça fait plus d’argent? Leurs hits passent à la radio? Dieu seul sait ce qui pousse les musiciens à changer, mais ils ont sûrement chacun leurs raisons.

Si on relativise, on arrête de paniquer et on repense à tous ça, le changement peut être une bonne chose aussi. Oui, la plupart du temps, l’expérience est difficile pour les fans de longue date. Je pense même en ce moment à quelque chose de vécu récemment. La peur que nos gars de Simple Plan et leur bon vieux pop-punk soit disparu.Leur prochain album sortira bientôt et déjà les petits cœurs des filles de FangirlsRecords s’affolent. De quoi aura-t-il l’air? Leurs nouveau single I dont wanna go to bed ne ressemble aucunement à l’époque de I’m just a kid.

Ou encore, un  autre exemple d’actualité : Hedley. Leur premier album ne se compare presque pas du tout à leur dernier, ni à leur deux plus récent singles, Hello et Lost in translation. Les instruments deviennent plus électroniques qu’avant, la guitare se perdant presque derrière le synthétiseur.

Est-ce que nous continuerons d’acheter leurs albums? À quoi ressemblerons leurs spectacles désormais, jouerons-t-il encore de ces chansons que nous aimons tant?

Nous devons l’admettre : le changement fait peur. Mais comme je disais tout à l’heure, il ne doit pas y avoir que des mauvais côté, non?

En fait, ma soeur et moi avons même redécouvert un groupe que nous croyons déjà connaître grâce leur nouvel album. Bring Me The Horizon nous a charmé par leur nouveau genre (contenant un peu moins de scream). Comme quoi probablement qu’en perdant quelques fans, un groupe peut en trouver d’autres, ou il peut tout simplement agrandir son auditoire.

Il faut comprendre : un groupe ne peut pas rester figé dans le temps. Tout comme nous, ils changent et évoluent; Les goût aussi. On peut continuer à les aimer, ou pas. Mais les bons vieux CD que nous avons achetés seront toujours sur notre étagère. Et lorsqu’on les fera jouer, il n’y aura pas d’espace, pas de temps, et ce sera toujours la musique que l’on aime du fond de notre coeur.

Photo : We Heart It

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s